Omelette aux cèpes

Recette pour 4 personnes – durée de préparation : 5 min – Durée de macération : 1h minimum – Durée de cuisson : 3 min

 

Omelette aux cèpes

Recette omelette aux cèpes► Egouttez nos cèpes extra au naturel et réservez l’eau égouttée dans une poêle (sans matière grasse).

► Coupez ensuite les cèpes en lamelles.

► Ajoutez-les dans la même poêle et faites réduire à feu vif, en remuant très régulièrement.

► Pendant ce temps, battez vos 8 œufs dans un autre récipient.

► Lorsque le jus de cuisson des cèpes est suffisamment concentré, versez le contenu de la poêle dans les œufs battus.

► Laissez imprégner pendant au minimum 1 h en replaçant la préparation au réfrigérateur.

► Assaisonnez ensuite avec notre sel aux champignons forestiers et fines herbes et faites cuire votre omelette à feu vif dans du beurre ou de l’huile d’olive (par exemple, notre condiment aux saveurs de cèpes à l’huile d’olive extra vierge en grande bouteille ou en spray).

► Servez-la saupoudrée de notre poudre de cèpes et accompagnée d’une salade verte.

 

Variantes

Vous pouvez également utiliser 1 sachet de 40g de nos cèpes secs pour remplacer les cèpes au naturel dans cette recette ; en les faisant réhydrater au préalable au moins 3h dans de l’eau ; puis cuisez-les à couvert 10 min dans le reliquat d’eau de trempage, avec 20g de beurre.

Vous avez aussi la possibilité d’incorporer nos cèpes frits à l’huile qui sont déjà cuisinés, et donc prêts à l’emploi.

Vous pouvez aussi incorporer en complément dans les œufs battus notre préparation pour omelette aux cèpes à base de brisures de cèpes, d’échalote et de persil.

 

Suggestion d’un bon accord de vin avec les plats à base de cèpes :

Evidemment, les accords ne seront pas les mêmes selon que les cèpes seront servis :

► en accompagnement d’un mets principal (veau, volaille, langoustines, voire risotto ou pâtes fraîches),

► ou dégustés pour eux-mêmes : simplement grillés, ou poêlés dans un filet d’excellente huile d’olive (par exemple, notre condiment aux saveurs de cèpes à l’huile d’olive extra vierge en grande bouteille ou en spray), puis agrémentés de quelques herbes aromatiques (thym, marjolaine…).

Ainsi préparés, leur complexité aromatique (noisette, terre humide…), leurs saveurs élégantes et persistantes, et surtout leur texture moelleuse, seront préservées. Ils deviendront alors un véritable catalyseur pour les différentes expressions du vin.

Les possibilités de choix sont innombrables ! Mais si on souhaite privilégier les terres d’élection du cèpe dit « de Bordeaux », les rouges du Médoc conviennent parfaitement.

Par exemple, si les cèpes accompagnent un filet de bœuf poêlé ou grillé qui apportera de la mâche, escortez-les d’un château Rollan de By, un cru bourgeois du Nord-Médoc.

Si les cèpes accompagnent une viande blanche (veau, volaille), par nature beaucoup plus délicate, allez plutôt vers Saint-Estèphe, en particulier le Château Le Crock, lui aussi cru bourgeois.

N’oubliez pas de consommer avec modération car l’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

 

Enfin, n’hésitez pas à vous renseigner sur www.mangerbouger.fr !

Aidez-nous à faire connaître cette recette ! Partagez là en 2 clics

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laissez-vous également séduire par :